Accueil International Liberia: George Weah, mister-President !

Liberia: George Weah, mister-President !

PARTAGER
George Weah, élu président du Liberia/(c)internet.

Élu avec 61,5% des voix lors du second tour de l’élection présidentielle le 26 décembre dernier face à Joseph Boakai, le vice-président sortant, l’ancienne star de football devient, à 51 ans, le 32ème Président de la République du Liberia.

Depuis juillet 1847, date de son indépendance, le Libéria a vu passer 31 chefs d’Etat, dont Joseph J. Roberts est considéré comme le père de l’indépendance, Edwin Barclay qui, entre 1930 et 1944, a créé la première université du pays, William Tubman, son successeur (1944-1971), William Tolbert (1971-1980), tué lors du coup d’Etat de Samuel Doe le 12 avril 1980 ; celui-ci restera à la tête de l’Etat de 1980 à 1990, et fut assassiné par les hommes de Prince Johnson qui, lui, dirigera le gouvernement intérimaire de septembre à novembre 1990. Puis vinrent notamment Amos Sawyer, Bismarck Kuyon, Philip Banks, David Kpormakpor, Wilton Sankawulo et Ruth Perey, ainsi que Charles Taylor (1997-2003), Moses Blah et Gyude Bryant.

En novembre 2005, après l’élection présidentielle organisée à l’issue de la seconde guerre civile qu’a connu le Liberia, Ellen Johnson-Sirleaf prit les rênes du pouvoir en janvier 2006. Puis, la première femme élue présidente en Afrique obtint un second mandat en 2012.

George Weah, son successeur, sera investi le 22 janvier 2018. Avant de se lancer en politique, il s’était beaucoup investi comme  »messager de la paix » au moment où son pays connaissait la guerre civile. Le Sénateur de la région de Monrovia, devenu franc-maçon en 2014, est le quatrième   »autochtone »  à devenir président du Liberia, un pays qui a souvent vu des Américano-Libériens le diriger. Après deux échecs, en 2006 et en 2012, l’ancienne star de football passé par Monaco, le Paris Saint-Germain, le Milan AC et l’Olympique de Marseille a désormais la destinée de son pays entre les mains.  »Mister President » va devoir s’attaquer à trois grands chantiers, notamment la réconciliation nationale, la lutte contre le chômage et les réformes sanitaires.

Le mandat présidentiel au Liberia est de 6 ans, renouvelable une fois.

M.N

PARTAGER