La vision africaine de Donald Trump

La vision africaine de Donald Trump

112
0
PARTAGER
Donald Trump

Ce qui vient de se passer récemment aux Etats-Unis, et qui concerne directement les Africains montre clairement que le président Trump a une approche « arrêtée » de l’Afrique. Par ailleurs, il est décidé à liquider toute la politique africaine de Barack Obama.

Voila près de soixante Africains qui se sont vus refusés le visa par les autorités américaines. Ce qui est choquant dans l’affaire, c’est que ces hommes et femmes étaient en règles, puis qu’il n y a eu aucune explication de la part des officiels américains. Parfois, le silence des oppresseurs est plus suggestif que leurs discours incendiaires.

Les extrémistes qui sont maintenant à la Maison Blanche montrent leurs dents. Ils n’en n’ont rien à faire de l’Afrique et des Africains ; même sur le plan économique. Ces hommes d’affaires Nigérians, Ghanéens, Ivoiriens, Camerounais, Sud-africains et autres ne venaient que pour un sommet sur le développement de certains secteurs économiques en Afrique. La droite pure et dure de l’Amérique est aux commandes à Washington. Et cette frange de l’élite africaine et Afro-américaine qui pense que Donald Trump n’est qu’un illuminé, un trublion a intérêt à redevenir sérieuse.

Nous le disions déjà dans un précédent article, Donald Trump représente cette Amérique blanche qui a toujours pensé que seuls les blancs ont le droit d’être aux Etats-Unis. Les autres races, notamment la race noire ne doit être que dans une forme de servitude éternelle.

Il est clair que la politique africaine de Barack Obama va être détruite par Trump. Plus de sommet afro-américain, plus de financement de l’Agoa, remise en cause de certains accords commerciaux préférentiels sur les produits africains ; voila à quoi doit s’attendre le continent africain, notamment le peuple africain et certains dirigeants élus démocratiquement. Seuls les autocrates comme Sassou Nguesso, Ali Bongo et Paul Biya vont être heureux.

Donald Trump n’a qu’un objectif : d’abord l’Amérique et rien que l’Amérique. Les autres nations n’ont qu’à se débrouiller …

La fameuse Communauté internationale dont parle à longueur de journée les africains pour régler leurs problèmes, risque de n’être plus qu’une chimère perpétuelle. Pour l’actuel président américain, il n y a que les intérêts de l’Amérique qui compte. La vision humaniste à travers de l’interventionnisme n’est en rien pour Trump une panacée à la puissance américaine.

Serge Bibang

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE