Investiture Française : il n’y a jamais eu des invités étrangers.

Investiture Française : il n’y a jamais eu des invités étrangers.

674
0
PARTAGER
Hollande et Macron, lors de la passation de charges.

De mémoire et sous la cinquième République, aucune investiture d’un nouveau président français ne s’est déroulée en présence des invités étrangers.

Avant l’investiture d’Emmanuel Macron, une invitation du nouveau locataire de l’Elysée à Jean Ping, le  leader de la Coalition pour la Nouvelle République a fait les choux  gras sur la toile. Une information ou intox, c’est selon, et  certainement publiée par ses fans, pour déranger le pouvoir, chose qui a certainement réussie, à  croire les réactions des uns et des autres.

Il faut simplement retenir que depuis l’instauration de la cinquième  République 04 octobre 1958, c’est-à-dire depuis Charles de Gaulle, qui est instigateur de celle-ci, jusqu’à ses sept successeurs, aucune investiture d’un nouveau chef de l’Etat français, ne s’est déroulée en présence des invités étrangers. Même les représentations diplomatiques ne sont même pas conviées à cette cérémonie.

La cérémonie est réservée à un cercle fermé, c’est dire, le président du Conseil Constitutionnel et les présidents,  du Sénat et celui de l’Assemblée National et le premier ministre, puisqu’il assure les affaires courantes de l’administration, en attendant un nouveau premier ministre. Seuls quelques invités du nouvel élu, des proches, la famille y sont conviés. Même pas les anciens chefs d’Etat Français. La preuve, une fois l’entretien entre Macron et Hollande terminé, le second est monté dans sa voiture, sans assister au reste de la cérémonie.

Tout le contraire de nos pays d’Afrique, où les présidents mal élus, s’imposent au pouvoir, pour rendre crédible leurs hold-up électoral, sont obligés d’inviter les présidents étrangers et mêmes les diplomates accrédités dans le pays.

Mais, les présidents démocratiquement élus, pour ne pas se dégommer à la face du monde, préfèrent s’abstenir à prendre part.

  Serge Du Palvier

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE