Gouvernement remanié: le Mogabo à l’oeuvre! Les faucons du régime, l’aile...

Gouvernement remanié: le Mogabo à l’oeuvre! Les faucons du régime, l’aile dure du pouvoir d’Ali Bongo, gardent la main.

583
0
PARTAGER
DR.
On allait dire que presque tous sont montés en grade: Moubelet, Billy, Mekam’ne….ont été promus ministres d’Etats. Et Blaise Louembet que beaucoup donnaient partant, a été maintenu. Il a mieux que le portefeuille de l’égalité des chances. L’ancien trésorier payeur général est désormais ministre des relations avec les institutions.
Large ouverture? On en doute. Le nouveau gouvernement d’ouverture qu’on a annoncé est un remaniement, où l’essentiel des membres a été maintenu. Seuls grands départs: Nicole Assele, jusque-là, ministre des sports a été remplacé par l’ancien ministre du budget et des comptes publics, Mathias Otounga Ossibadjouo, qui doit certainement cette  dégringolade à son poste sur son compte Facebook contre attaquant une des récentes sorties musclées du Mogabo.
 Quid de Nicole Assele? Personne ne sait ce qui est reproché à cette proche d’Ali Bongo.
Quant à l’éviction de l’ancien ministre de l’éducation nationale, Florentin Moussavou, qui se gargarisait pourtant d’avoir réussi à boucler une année scolaire calamiteuse, on peut se demander, si Ali Bongo et son premier ministre ne donnent pas simplement raison aux syndicats de l’éducation nationale, qui ont longtemps décrié la gouvernance de  »Floflo ».
En rapport avec le dialogue d’Angondje, une chose saute aux yeux: c’est Maganga Moussavou,  qui a été le grand gagnant en obtenant la vice-présidence de la République. Et son fils maintenu au gouvernement. A la différence de son collègue  »opposant modéré et républicain » René Ndemezo’o Obiang. L’ancien député PDG de Bitam a eu un conseil économique et social miné par des grèves du personnel et la colère systématique des conseillers qui se plaignent toujours des retards du paiement de leurs émoluments. Certes, l’un de ses proches, Patrick Eyogo Edzang, ancien cadre de l’union nationale, est passé ministre, mais certainement pas avec la bénédiction de RNO. Dont la parente, Nfoumou Ondo, a vidé le plancher gouvernemental. De même que la nomination, en qualité de ministre délégué, de Jonathan Ndoutoume Ngome, cadre de Démocratie Nouvelle, parti créé par RNO, serait l’oeuvre des relations tissées dans les couloirs du palais du bord de mer par le nouveau membre du gouvernement, ressortissant de Mitzic.
La nouvelle équipe gouvernementale est tout sauf une refonte profonde susceptible de susciter l’espoir. Certains observateurs pensent même que la montagne a accouché d’une souris
Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE