Vie des entreprises: Finam-Gabon souffle sa 12e bougie

Vie des entreprises: Finam-Gabon souffle sa 12e bougie

249
0
PARTAGER
Le Directeur Général de Finam, Gilbert Mvé Assoumou, devant les micros et son adjoint, Léonard Gassre/ pyramidmediagabon.
Le Directeur Général de Finam, Gilbert Mvé Assoumou et son adjoint, Léonard Gassre devant la presse. / pyramidmediagabon.

C’est devant un parterre de monde que la Financière Africaine de Microprojets, Finam, a soufflé sa douzième bougie, le samedi 20 mai dernier dans un hôtel de la place. Un grand moment de jouissance qui a permis de constater que la réussite et la pérennité d’une entreprise s’évaluent sur sa longévité et sa capacité à perdurer.

Créée en 2005, dans le but de soutenir des jeunes porteurs de projets, la Financière Africaine de micro-projets joue aujourd’hui les premiers rôles dans le secteur de la micro finance au Gabon. Et ce douzième anniversaire a été, pour  l’administration de Finam et tout son personnel, des moments de joie  et une occasion propice pour faire une rétrospective des réalisations et d’envisager l’avenir.

Le personnel de Finam

FIANM2

Les employés et quelques invités lors de la cérémonie/pyramidmediagabon.

En effet, durant ces douze années, l’entreprise a réussi à multiplier ses services en instaurant des services tels que l’épargne et le transfert d’argent. Des produits qui répondent aux besoins des citoyens afin d’être accompagnés et protégés dans la mise en place de leurs projets. Ainsi, en 12 ans d’existence, Finam est présent dans six provinces du Gabon, avec un portefeuille de 80 000 clients, dont les ¾ bénéficient de l’accompagnement et des crédits de Finam.

Et pour étendre et améliorer ses offres de services, des partenariats ont été tissés avec des opérateurs de téléphonie mobile et autres organismes. Que dire du Logo ? Ce dernier, après une mûre réflexion, a été changé pour permettre à l’entreprise de s’adapter à l’évolution du temps, et avoir un caractère plus contemporain : « Notre ambition est que FINAM devienne un référent majeur du marché de la micro-finance, capable de délivrer des services financiers adaptés à grande échelle, afin d’apporter un impact conséquent à la réduction de la pauvreté. Nous devons mobiliser tous les moyens d’action à cette fin, tout en surmontant les enjeux et les défis », a indiqué le Directeur général de FINAM, Gilbert Mvé Assoumou.

Des moments inoubliables qui démontrent, une fois de plus, que le fondateur de cette structure a eu un sens averti des affaires et des projections sur l’avenir. Implanté au Togo et au Gabon, la Financière Africaine de Micro projets envisage, aujourd’hui, de s’installer au Congo, au Tchad, au Benin, et au Mali. Des ambitions fortes qui confirment la volonté de l’administration de Finam de toujours œuvrer pour le bien-être des populations Africaines.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE