Accueil Economie Tourisme au GABON : Y a-t-il des moyens financiers pour valoriser les atouts...

Tourisme au GABON : Y a-t-il des moyens financiers pour valoriser les atouts du pays ?

PARTAGER
©DR

Le secteur touristique demeure, ces dernières années,   l’un des secteurs  les moins rentables du pays. Soit, 3% du Produit intérieur brut (PIB). Pour changer la donne, les autorités gabonaises viennent d’organiser des assises à Libreville , pour booster et revaloriser les atouts que compte le pays. Cependant, la capacité de financement et la situation économique  du pays peuvent –elles permettre de développer et de revaloriser le secteur ?

C’est la question à laquelle tentent de répondre les acteurs du secteur, notamment ceux qui sont installés à l’intérieur du pays. En effet, le tableau du secteur touristique dans le pays est très sombre. Les structures d’accueil sont insuffisants, les capacités hôtelières  quasi inexistantes. Idem, pour   l’accès aux sites du fait du mauvais état de la route qui demeure l’une des grandes difficultés auxquelles sont confrontées les touristes  qui ont souvent voulu visiter les belles plages et autres parcs nationaux que compte le pays. Que dire de la cherté de la vie, selon le classement Mercer 2019 sur le coût de la vie, la capitale gabonaise est la troisième ville africaine la plus chère et la 24e sur le plan mondial. Autant de problèmes qui bloquent le développement du secteur touristique dans le pays. Le gouvernement qui souhaite développer ce secteur devrait commencer par, développer ces différents secteurs et revoir sa politique économique. Car, les premiers touristes devraient être les gabonais eux-mêmes.

Mais comment faire du tourisme, quand chaque années, des restrictions sont faites dans les salaires des fonctionnaires. Nonobstant ces faits, le gouvernement,  espère faire du secteur touristique un véritable vecteur de développement. « La mise en œuvre de cette première vision du tourisme gabonais permettra, nous l’espérons, de faire du Gabon la première destination touristique, de veiller à la valorisation de la forêt tropicale africaine,  et de faire du Gabon le carrefour de l’Afrique centrale en matière de tourisme culturel, de tourisme des affaires, de tourisme environnemental et du tourisme de  l’événementiel. L’ambition du gouvernement est d’atteindre à l’horizon 2025 près de 500 000 touristes. Mais je sais que nous pourrions atteindre le million si tout le monde se tient la main dans la main », a déclaré Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre, chef du gouvernement.

Des ambitions dont – on espère  seront réalisables pour permettre également aux villes de l’intérieur du pays de connaitre un développement harmonieux.

PARTAGER