Accueil Economie Total Gabon : le spectre d’une grève

Total Gabon : le spectre d’une grève

PARTAGER
DR.

Une grève pourrait voir le jour au sein de cette compagnie pétrolière dont le personnel réclame des meilleures conditions de vie et de travail. C’est en tout cas, ce qui ressort d’une assemblée générale tenue à Port-Gentil dans la province de l’Ogooué Maritime.

Les grèves sont pourtant rares au sein de cette entreprise pétrolière installée au Gabon depuis plusieurs décennies, c’est pas pour autant qu’il n’y a pas de problèmes à Total Gabon, l’un de plus grands employeurs au Gabon.

En effet, une grève pourrait voir le jour à Total Gabon. Ici, ce sont les négociations entre direction générale et les syndicales qui seraient à l’arrêt. Toute chose qui ne joue pas en faveur du personnel. C’est en tout cas, l’annonce faite au cours d’une rencontre entre personnel tenue à Port gentil, dans la province de l’Ogooué Maritime.

Il faut dire que ces assemblées générales tenues par le personnel, a permis à celui-ci de faire le constat des points avancés dans le cahier des charges, mais aussi de constater depuis avril dernier, que les les discutions n’ont guère avancé. Pour ce faire, les employés ont récemment interpellé le principale organisation des employés du pétrole afin de prévenir d’une possibilité de grève. , «Les divergences observées dans l’examen de tous ces points les ont conduits à conclure à un manque de volonté de la part de la direction générale pour trouver un consensus. Les Assemblées générales décisives tenues sur les sites Cap Lopez, PG2, Anguille Marine, Torpille Marine et la base de Port-Gentil, ont ainsi décidé d’aller vers la paralysie de l’activité afin de contraindre la direction à revoir son attitude», a  expliqué l’un des patrons de l’ONEP.

Les points qui fâchent, sont entre autres, le nouveau système de rémunération, la nouvelle entité juridique et l’indemnité de bonne séparation. Il faut surtout dire que pour l’entreprise devant remplacer Total Gabon, le personnel réclame un meilleur plan de départ négocié.

PARTAGER