Accueil Economie Sommet Chine -Afrique: La cohérence des chinois !

Sommet Chine -Afrique: La cohérence des chinois !

PARTAGER
Les chefs d'Etat africains et le président chinois/DR

Aides financières, construction des infrastructures… l’Empire du milieu continue d’assister le continent noir, au point de devenir le premier partenaire économique de l’Afrique. La Chine est-elle devenue philanthrope ? On en doute ! Car en Chine, il est de notoriété qu’on ne donne pas du poisson à un ami, mais on lui apprend à pêcher.

Dans  les années 1980, la Chine de Deng Xiao Ping lança une théorie qui divisait l’onde en trois. Les deux superpuissances, le troisième monde, et le second monde. Le premier monde composé par les USA et l’URSS était alors considéré comme l’ennemi principal des peuples, nations et pays. Le second monde qui comprenait principalement les pays européens, le Canada, l’Australie et quelques autres méritait d’être rallié par les forces du troisième monde dans un front uni anti-hégémonique, particulièrement dirigé contre l’URSS caractérisée  comme une superpuissance plus agressive et à l’offensive.

La particularité dans tout ça, c’est que la République populaire de Chine se classait, s’est toujours classée, et continue de se classer comme partie intégrante du troisième monde.

Le fait que la RPC se soit érigée au rang de premier partenaire économique du continent africain, surclassant les classiques occidentaux montrent bien que les communistes chinois ont de la suite dans les idées. Des idées qui ne font pas toujours l’affaire des Américains et des Européens. Tout le monde se rend bien compte que Joseph Kabila paie plus pour le renforcement de ses liens avec la Russie et la Chine que pour son irrespect des droits humains, le prétexte brandi par l’Occident pour « dégager » ce militaire formé en Chine.

Si, en ce qui concerne le Gabon, on peut se poser la question de savoir pourquoi Ali Bongo Ondimba accroit ses crédits de défense, il est aisé de comprendre que, pour la Chine, le parti communiste chinois est dans sa logique de renforcer ses liens avec les peuples, nations et pays du tiers-monde. Même si cette appellation n’est plus aussi usitée de nos jours, la réalité physique qu’elle désigne est incontournable.

En fait, du point de vue de la théorie des 3 mondes, une troisième guerre mondiale est inévitable. Pour l’affronter, elle préconise la constitution d’un très large front uni entre le troisième monde et le second monde contre le premier, dont, aujourd’hui, l’URSS ne fait plus partie. Seuls les USA le constitue désormais. Et l’allié principal de la RPC, toujours selon cette théorie, c’est le troisième monde. Tout se comprend, tout se tient.

PARTAGER