Session ordinaire du conseil municipal de Libreville Un petit matelas financier

Session ordinaire du conseil municipal de Libreville Un petit matelas financier

172
6
PARTAGER

Les conseillers municipaux de la commune de Libreville ont procédé, au cours de la session ordinaire de leur conseil municipal des 29 et 30 juin derniers, à l’examen des comptes administratifs et de gestion de ladite commune au titre de l’exercice budgétaire 2015 et à l’adoption, de la délibération approuvant le compte administratif dudit exercice.

Pendant deux jours, les conseillers municipaux de la commune de Libreville, ont planché sur l’examen des  comptes administratifs et de gestion pour l’exercice 2015. Il était également question de projets de délibération portant revalorisation des émoluments et indemnités des membres des bureaux des conseils municipaux.

Il faut d’abord souligner qu’à l’issue du conseil municipal extraordinaire du 26 avril dernier, il avait été modifié et arrêté le budget primitif de la commune Libreville,  de l’exercice sus indiqué à la somme de  vingt-six milliards six cent trente trois millions cinq cent quatorze mille huit cent soixante treize (26. 633.514.873) francs CFA. Le résultat du compte administratif, au terme de l’ensemble des opérations passées par la commune de Libreville, fait ressortir un surplus au niveau des ressources propres de quatre milliards six cent quarante sept millions neuf cent quarante trois mille cent soixante dix huit (4 647 943 178 FCFA)  francs CFA. Provenant  des titres émis sur les ristournes et les recettes diverses et imprévues.

En effet, si au niveau des recettes, les conseillers municipaux ont pu apprécier  les bonnes entrées de la commune de Libreville, les interrogations demeurent en ce qui concerne les dépenses, notamment les dépenses extraordinaires. Arrêté dans le budget primitif à hauteur de  501.628.318 francs CFA, ce volet semble être désormais la vache laitière de certains conseillers. Il semble en effet que des espèces sonnantes et trébuchantes seraient sorties des caisses  de la commune, pour l’acquisition de divers matériels de voiries, de matériels et outillage, de véhicules de luxe et ce qu’on appelle grosses réparations. Pour, dit-on, améliorer le quotidien des Librevillois.

Malgré ces dépenses, les cimetières de Libreville demeurent dans un état déplorable. Il en est de même pour certaines routes communales, que la mairie affirme avoir  réhabilité à hauteur de 35. 728. 1697 millions de FCFA.

 Malgré cela, la différence entre les titres de recettes émis et les dépenses mandatées est considérée par les conseillers comme étant un point positif. Même si les dépenses ne reflètent pas la réalité sur le terrain. Au titre de la section ordinaire, pour ce qui est du compte administratif, l’on relève en recette, un montant de 30. 584. 051 FCFA ; en dépenses, 21. 140 .144. 067 FCFA. Soit un excédent budgétaire de 9.516.996.928 francs CFA. Au titre de la section extraordinaire, l’on enregistre 5. 018 .628 .318 FCFA, en recette et 4 .946 .545. 374 francs CFA, en dépenses. Ce qui représente un excédent de 72. 082. 944 FCFA.

Des excédents budgétaires qui auraient pu permettre à la commune de Libreville de connaitre une meilleure situation financière, si les responsables de cette institution veillaient scrupuleusement sur certaines dépenses qui pèsent lourdement sur le budget de la Mairie. Surtout qu’il n’y a qu’un cinquième des recettes de l’excédent budgétaire, qui a été reversée sous forme d’apport en balance d’entrée à la commune de Libreville pour 2016.

De plus, Conforment aux articles 2 et 3 de la loi organique, les conseillers municipaux, se sont penchés sur  l’examen de  projets de délibération de la loi organique portant revalorisation de l’indemnité de session des conseillers municipaux. Pour ce faire, le conseil a adopté la délibération portant revalorisation des émoluments et indemnités des conseillers municipaux. Cette dernière est  revalorisée à la somme de quatre cent mille (400 000) FCFA. Et conformément au décret n° 00455 / PR/MISI du 23 mai 2006, portant revalorisation des émoluments des membres des bureaux des conseils municipal et d’arrondissements de la commune de Libreville, il ressort que le maire de Libreville devrait percevoir 2.700.000 CFA, les adjoints au maire de Libreville 2.400.000 FCFA. Pour leur part, les maires d’arrondissement auront désormais droit à 2.400.000 FCFA, alors que leurs adjoints percevront 2.100.000 FCFA.

L’indemnité de session des conseillers municipaux n’a pas été en reste. Elle est désormais fixée à 200 000 CFA. L’indemnité forfaitaire allouée aux rapporteurs et personnels administratifs lors des mêmes travaux en commission est désormais de 190 000 FCFA. Pendant que le gouvernement annonce que le pays est dans une situation critique, à cause de la chute du prix du baril de pétrole, ayant entrainé la baisse des investissements et l’arrêt de certains travaux, à l’hôtel de ville, on se sucre tranquillement.

Et pourtant, une telle embellie financière aurait permis à la capitale gabonaise d’avoir un meilleur visage. Que nenni !

ADN

 

 

 

 

Facebook Comments

6 COMMENTAIRES

  1. I like brazilian body wav https://www.youtube.com/watch?v=T6hp4Ndf7vU. Concerning purchased 11 couples. I seemed to be which means that happy as soon as Jester red-colored became available and also instructed these people quickly. When they got they’re not a true white and ideal may be known as watermelon. These people fairly pink ensemble to these people together with definitely would not use things white. I did an extra shot all of them and even decided on some other coloring.

  2. One other issue is that if you are in a circumstances where you don’t have a cosigner then you may really need to try to wear out all of your financing options. You will find many grants or loans and other scholarships or grants that will ensure that you get finances to help with school expenses. Thanks for the post.