Accueil Economie Secteur forestier : 50.000 emplois d’ici 2025

Secteur forestier : 50.000 emplois d’ici 2025

PARTAGER
Les officiels lors de l'annonce de la tenue du Gabon wood show/©DR

Le jeudi 30 janvier dernier, le ministre en charge des Forêts, de la Mer et de l’Environnement, Lee White, qui était accompagné du directeur régional du salon international du bois, Hussein Kamal, a annoncé la tenue prochaine de la 3ème édition du Gabon Wood Show, une plateforme d’échanges consacré à la promotion du bois local, à la foresterie et à la machinerie en Afrique Centrale.

Cette année, le salon d’exposition aura pour thème « Nouvelle stratégie, nouvelle direction ». Par ailleurs, le ministre Lee White a saisi cette occasion pour dévoiler l’ambition du Gouvernement qui envisage de faire progresser de plus de 100% les revenus issus de l’économie forestière d’ici 2025, en plus de créer 50.000 emplois directs et indirects. Selon le ministre, les prévisions indiquent que l’économie forestière devrait rapporter environ 1 milliard d’euros – 655 milliards de FCFA -, en comparaison avec les 700 millions d’euros – plus de 459 milliards de FCFA – récoltés durant l’exercice précédent. « Notre pays est constitué à 85% de la forêt.

C’est pourquoi le département des Eaux, des Forêts, de la Mer et de l’environnement envisage de créer 200 mille hectares de plantations forestières avec des espèces de bois à croissance rapide d’ici 5 ans. Ces plantations pourront créer au moins 10 à 20.000 emplois. Ainsi, multiplieront – elles par 5 la production en mètre cube de bois au Gabon », a déclaré le membre du gouvernement avant d’ajouter que « ce bois sera moins cher. Il contribuera aussi à mieux valoriser les bois précieux comme le Wengue et le Kevazingo. Car, la vision est de passer de 300 millions à 500 milliards de FCFA cette année, dans l’économie forestière pour atteindre 2.000 milliards de FCFA d’ici quelques années ». 4.500 visiteurs, dont 1.500 venus de l’étranger, sont attendus pour cette « grande messe ».

Second poumon économique après les hydrocarbures  

Avec sa dotation forestière unique, le Gabon, notre pays, dispose de tous les atouts pour jouer un rôle majeur sur le marché mondial de l’industrie du bois. Il comprend 23 millions d’hectares de forêt dans le bassin du Congo avec une grande variété d’espèces, des concessions forestières d’environ 12 millions d’hectares et un accès privilégié aux espèces rares. En ce qui concerne les produits finis, le marché international des meubles en bois est en plein essor, avec plus de 60 milliards de dollars US d’importations par an, une croissance moyenne supérieure à 5% sur les six dernières années. Par ailleurs, il existe des opportunités indéniables pour le bois gabonais aussi bien sur le haut de gamme que dans la basse classe. Plusieurs pays, dont la Malaisie, qui a un potentiel forestier semblable au nôtre, ont su tirer profit de cet avantage, en développant une industrie forestière dont les exportations s’élèvent à plus d’un milliard de dollars US par an, et qui fait vivre plus de 345.000 personnes.

Sur la base de ce potentiel, les autorités gabonaises ont adopté une stratégie visant à accélérer la transformation du secteur bois, garantir un approvisionnement durable et fiable en grumes, protéger les espèces de grande valeur, réaliser un milliard de dollars US d’exportation de meubles en bois, créer des dizaines de milliers d’emplois et se positionner dans le top 10 des exportateurs mondiaux de meubles en bois. Cependant, malgré les progrès réalisés, le Gabon n’arrive pas encore à tirer pleinement profit des avantages comparatifs dans le secteur bois.

Yohan Freddy NGUEMA ZUE

PARTAGER