Retraite de Hauts commis de l’Etat : deux poids deux mesures

Retraite de Hauts commis de l’Etat : deux poids deux mesures

125
0
PARTAGER

Le 25 mars 2015, sous le numéro 0442, le Pr Daniel Ona Ondo Premier Ministre Chef du Gouvernement a signé un arrêté consacrant la mise en retraite   de 25 Agents fonctionnaires relevant du Ministère de l’Economie , des Investissements et de la Prospective et plus particulièrement du secrétariat General, des Directions générales de l’Economie, des Impôts, Des douanes et Droits Indirect, etc.…

Après avoir été notifiés par leurs hiérarchies respectives de l’effectivité de leur mise à la retraite, les intéressés ont dû recevoir, chacun, du Secrétariat  Général du Ministère, l’attestation de cessation définitive de service pour entreprendre les démarches administratives conduisant à la perception de la pension retraite puisque la direction de la solde procède automatiquement à la suppression définitive des salaires dès que l’Arrêté de mise à la retraite est codifié par les services compétents du Ministère de la fonction Publique et de la reforme Administrative.

Seize mois plus tard, force est de constater que certains Agents cités dans cet Arrêté sont encore en poste avec la bénédiction de leur chef hiérarchique direct se contentant ainsi de certains avantage et autres privilèges en numéraires en lieu et place de leur salaire.

Cette situation plus que déplorable est malheureusement tolérée pardon, acceptée dans notre pays où tous les citoyens ne sont pas égaux devant la loi, où les agents de l’Etat de même grade sont traités différemment jusqu’à leur mise à la retraite.

Ces derniers temps, et avec sa folle envie de se maintenir au pouvoir, l’émergent en chef vient de sortir un nouveau slogan : « égalité des chances pour tous ». Certains fonctionnaires usent  de multiples subterfuges pour se maintenir en poste retardant ainsi leur départ pour la retraite. Les jeunes doivent alors attendre  et embrasser l’oisiveté.

Monsieur le secrétaire General du Ministère de l’Economie, des Investissement et de la Prospective, en sa qualité Autorité administrative, peut-il nous dire, avec exactitude, le nombre d’agent cités dans cet Arrêté 0442 du 25 mars 2015 qui ont effectivement fait valoir leur droit à la retraite et pourquoi seulement eux ?

Autrement dit, le Gabon est un pays à deux ou plusieurs catégories de citoyens.

« Égalité des chances pour tous » est tout simplement un slogan électoraliste creux.

 

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE