Accueil Economie Relance de l’Economie : où en est- on avec les politiques d’optimisation de...

Relance de l’Economie : où en est- on avec les politiques d’optimisation de la gestion des investissements publics ?

PARTAGER
©DR.

En difficultés financières  depuis quelques années,  le Gabon tente par tous les moyens à mettre en place des politiques publiques visant l’optimisation des investissements et à créer les conditions optimales d’une gestion des ressources disponibles.   Malgré la création de plusieurs structures capables de booster les investissements, le  cadre institutionnel semble ne pas être encore performant.

Comment optimiser les investissements publics au Gabon ? Cette question se pose encore avec beaucoup d’acuité. Jean Fidel Otandault, l’ancien Ministre du budget, affirmait en parlant de l’optimisation de la gestion des investissements publics que, «    Dans le cadre actuel d’assainissement des finances publiques de la plupart des zones Cemac et Cedeao, la question de l’efficacité et de l’efficience des dépenses relatives aux investissements publics qui sont réalisés est d’une importance capitale». Malheureusement, depuis son départ, rien ne semble bouger du côté des dites structures.

Quand bien même, le gouvernement, pour répondre de façon efficace aux doléances des investisseurs et des partenaires au développement, avait mis en place plusieurs structures de  promotion des investissements, tels   le Haut conseil de l’investissement (HCI), l’Agence nationale de la promotion des investissements  (ANPI, intégrant une cellule PPP). Autant de structures dont les résultats sont toujours très attendus.    

N’ayant pas encore produit les fruits escomptés, la question de la planification et d’exécution des programmes d’investissement continue d’être une épine au pied du gouvernement. Sauf si, le nouveau Ministre de l’argent et du social, a un nouveau plan, pour justement  optimiser les investissements publics.

PARTAGER