Accueil Economie Réduction de la masse salariale: Le couvercle va sauter

Réduction de la masse salariale: Le couvercle va sauter

PARTAGER
DR.
Nommé dans le gouvernement issoze Ngondet 3, en qualité de ministre de
la Fonction Publique, Ali Akbar Onanga, a été chargé de trouver des
mécanismes pour réduire la masse salariale.  Une mission compliquée
qui risque de mettre le pays en ébullition. Surtout qu’il souhaite
s’attaquer  à des leviers obtenus par des syndicalistes, après des
longues luttes.
Le climat social au Gabon est très délétère ces dernières années. Les
différentes administrations publiques et  para publiques  sont
constamment dans la rue ces derniers mois, pour revendiquer leurs
acquis suspendus par le gouvernement, pour faire face à la crise
économique mondiale, consécutive  à la baisse des prix du pétrole. Et
pour tenter d’offrir le meilleur service public aux gabonais,
l’exécutif a pensé qu’il faut impérativement réduire la masse
salariale. Une option qui commence à susciter  des inquiétudes et
pourrait faire sauter le couvercle. En effet, la tension pourrait
monter d’un cran, dans les différentes administrations publiques du
pays.    Surtout quand on sait que la réduction de la masse salariale
pourrait amener l’Etat à agir sur certaines poches grâces à la réduction des
salariales. Des avantages et bonus salariaux que les agents publics
ont obtenu après des longues luttes et des combats syndicaux, dont
certains ont payé le prix fort. Le pays  étant désormais en crise, les
agents publics vont-ils accepter que leurs émoluments soient revus à
la baisse ? La question mérite d’être posée, car, depuis l’annonce de
cette décision par le gouvernement, les différents états majors des
syndicats, regardent de très près les avancées du séminaire du Cap-
Estérias. Dans tous les cas, les pistes d’analyses d’Ali Akbar Onanga,
sont très attendues par les agents publics.
PARTAGER