Accueil Economie Recettes Douanières : il faut améliorer

Recettes Douanières : il faut améliorer

PARTAGER
Les deux membres du gouvernement lors de la visite/(c)pyramimédiagabon.

Mercredi dernier, le tout nouveau ministre de l’économie Jean Marie Ogandaga, est allé toucher du doigt les réalités de la direction régionale des Douanes et celles des Recettes- Perception d’Owendo, après avoir effectué une visite au nouveau scanner du New Owendo international Port. Il était accompagné de Jean Fidèle Otandault,  ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics.

 Nommé ministre de l’Economie dans le nouveau gouvernement Issozé Ngondet 3, Jean Marie Ogandaga et son collègue du Budget Jean Fidèle Otandault, ont effectué une visite le mercredi 16 dernier au site abritant le Scanner du New Owendo Interantional Port NOIP. En sa qualité de ministre de l’Economie, il était nécessaire pour l’ancien ministre de la fonction publique

d’aller toucher du doigt les réalités de la direction régionale des Douanes et celles des Recettes et Perceptions du Trésor public situées à Owendo. 

Il nous fallait «voir dans quelles conditions travaillent les agents de l’État affectés dans ces

différents services et les encourager», a indiqué M.Ogandaga. Les deux membres du gouvernement ont profité de cette occasion pour attirer l’attention des agents de ces régies financières sur la situation des recettes actuelles, qui selon eux, seraient moins reluisantes depuis deux ans déjà.

Sur ces baisses enregistrées, Jean Fidèle Otandault a indiqué qu’«au premier trimestre de l’exercice 2018, les recettes douanières sont en recul de plus de 10% par rapport à l’exercice 2017 qui était déjà une année en déficit par rapport à 2016». Il a donc averti que si ces résultats venaient à descendre davantage, l’État «ne sera pas en mesure d’atteindre les objectifs fixés dans la Loi des finances 2018»,. «C’est vrai que nous évoluons dans un contexte de crise globale, mais des questions demeurent : est-ce que nous faisons tout pour recouvrer les recettes de l’État ? Est-ce que tous les efforts sont faits ?». Il faut «redoubler d’efforts», a-t-il insisté.

Peu glorieuse ces derniers temps selon le ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga, l’image des régies financières doit s’améliorer vis-à-vis de l’opinion publique: « l’image des régies financières n’est pas du tout reluisante». «Lorsqu’on parle des régies financières, ce n’est pas souvent en des termes glorieux. Or, nous n’avons pas le droit de laisser cette image s’implanter dans la tête des gens. Il faut la changer, il faudra qu’on améliore notre façon de faire». Jean Marie Ogandaga a dit surveiller de très près toutes entités mises sous sa responsabilité.

PARTAGER