Accueil Economie Production pétrolière: La production Gabonaise en baisse de 7,7%

Production pétrolière: La production Gabonaise en baisse de 7,7%

PARTAGER
(c)internet.

Les 9 premiers mois de l’année 2017, n’ont pas été bénéfiques pour le Gabon. En cause, sa production pétrolière a connu une baisse de 7,7% par rapport à la même période 2016.

Il va être difficile pour le Gabon de compter sur la production pétrolière pour relancer son économie en 2018. Cette hydrocarbure qui participe à plus de 40% du budget du pays, vient de connaitre une nouvelle fois, une baisse drastique. Selon la Direction Générale des hydrocarbures, « au terme des neuf premiers mois de l’année 2017, le Gabon a produit 7,96 millions de tonnes, soit 58,1 millions de barils de pétrole, soit une baisse de 7,7% par rapport à la même période de l’année 2016, où notre pays avait produit 8,617 millions de tonnes » a relaté le quotidien l’Union.
Des résultats inquiétants pour le pays, dont le financement des projets repose essentiellement sur les résultats de la production pétrolière, qui contribue à plus de 40% du budget du pays. De fait, cette baisse de la production pétrolière vient brouiller les plans du gouvernement, qui avait déjà fait des prévisions budgétaires de 2688,8 milliards de fcfa, avec des recettes budgétaires prévisionnelles de l’ordre de 1842,6 milliards de fcfa.
Cette baisse de la production est donc une nouvelle épine au pied du gouvernement. Question, où trouvera t -on l’argent nécessaire pour financer le fameux Plan de Relance Economique ? La question mérite d’être posée, car le gouvernement ces derniers mois, affirme la main sur le cœur que tous les projets lancés ici et là, vont arriver à leur terme, malgré la crise économique dans laquelle est plongée le pays.
Une chose est sûre, cette baisse de la production pétrolière du Gabon va entrainer des grincements de dents lors de l’affectation des budgets. Et Jean Fidele Otandault, qui a promis injecter 534 milliards de fcfa, au titre du règlement de la dette intérieure, va devoir donner des explications, au cas où cet objectif n’était pas atteint en 2018.

PARTAGER