Accueil Economie Partenariat public –privé: Où en est –on avec le démarrage du projet...

Partenariat public –privé: Où en est –on avec le démarrage du projet du (GUEM) ?

PARTAGER
DR.

Pour optimiser et sécuriser les recettes douanières et fiscales, le gouvernement, à travers le ministère de la promotion des investissements et des partenariats publics-privés,   avait réuni le mois dernier à Libreville,  tous les acteurs qui participent à la promotion des investissements et à la compétitivité.  Pour, dit-on,  voir  comment mettre en place un guichet unique électronique multimodal (GUEM),  capable d’améliorer  les affaires dans  le pays.  Plusieurs semaines après, le comité de pilotage semble avoir  des problèmes pour démarrer le projet.

Le  ministre de la promotion des investissements et des partenariats publics-privés, Madeleine Berre,  semble éprouver des difficultés  dans la mise en place du guichet unique électronique multimodal (GUEM). En effet, après avoir réuni les acteurs concernés par le projet, la société générale des surveillances (SGS), un groupe suisse, devait s’occuper  de la réalisation et la gestion du projet.  Depuis lors, rien ne semble bouger du côté du ministère de tutelle. Et pourtant, à en croire le ministre Madeleine Berre, ce projet devait faciliter les procédures, en réduisant le nombre de documents exigibles  à l’importation et à l’exportation. « Étant donné qu’on doit relancer l’économie et assainir les finances publiques, cet outil  nous permettra d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement dans l’amélioration du climat des affaires, renforcer l’attractivité des structures portuaires, frontalières et aéroportuaires du pays, lutter contre la concurrence déloyale  et protéger  les consommateurs », avait indiqué Madeleine Berre, lors de la réunion avec les acteurs concernés par le projet, le mois dernier. 

Si tel est que ce projet est capital pour le gouvernement, qu’est ce qui peut dès lors, expliquer les blocages constatés dans le démarrage effectif de ce dernier?

 

PARTAGER