Nouvel emprunt du Gabon: Le paiement de la dette extérieure remis...

Nouvel emprunt du Gabon: Le paiement de la dette extérieure remis aux générations futures

519
0
PARTAGER
DR.

C’est ce que vient de faire le gouvernement, en se tournant à nouveau vers les marchés financiers internationaux, pour éponger une partie de sa dette extérieure.  Un nouvel emprunt qui commence à susciter des interrogations, surtout en ce qui concerne son remboursement.

200 millions de dollars, soit environ  116 milliards de fcfa, c’est le montant que le gouvernement vient de solliciter auprès des marchés  financiers internationaux  pour rembourser une partie importante de sa dette extérieure. Une opération financière  considérée comme un succès par les gouvernants.  Une victoire qui viendra donner un souffle nouveau à l’équipe d’Issoze Ngondet, tout en  sacrifiant et en remettant ce poids de l’endettement du Gabon aux générations futures. Des générations futures qui, pendant des années, vont devoir s’atteler à rembourser toutes ces dettes.

 En effet, depuis trois ans, la dette du Gabon ne cesse de croitre, de  33% du PIB en 2O14, elle représentait  en 2016 64% du PIB.  Une hausse qui commence à susciter des inquiétudes, dans la mesure où, la barre fatidique retenue comme critère de convergence  dans la communauté  économique des Etats de l’Afrique centrale est de 70%.  Et au regard de l’évolution sans cesse croissante de cette dette  du pays, des risques  et les difficultés dans  la mise en place du plan de relance de l’économie gabonaise sont évidents.

Une chose est sûre, cette nouvelle méthode de financement de l’économie ne pourra pas permettre une bonne relance des activités dans le  pays. Car, dès 2018, plusieurs dettes sollicitées  par le Gabon sur les marchés financiers internationaux vont arriver à échéance. Autrement dit, le gouvernement doit commencer à payer certaines dettes dès cette fin d’année 2017. Et n’ayant pas de ressources nécessaires pour financer son économie, il est fort possible, qu’il ait  recours aux  marchés internationaux, pour rembourser les anciennes dettes, et  financer son nouveau plan de relance économique.  Un véritable engrenage.

ADN

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE