Accueil Economie L’Usine de raffinerie d’huile de palme de Lambaréné s’agrandit.

L’Usine de raffinerie d’huile de palme de Lambaréné s’agrandit.

PARTAGER
Usine de raffinerie de Lambaréné/gabonews.

Afin d’augmenter sa production journalière d’huile de palme qui est aujourd’hui de 50 tonnes à 100 tonnes, la raffinerie du complexe Industriel de Lambaréné est en ce moment en pleine expansion, et compte passer à la vitesse supérieure d’ici février.

Dans le souci d’augmenter de manière conséquente, la production journalière d’huile de palme et de savon, la direction de la raffinerie du Complexe industriel de Lambaréné procède depuis deux mois déjà à une extension de l’usine.« Nous sommes entrain d’essayer d’agrandir la capacité de cette raffinerie, pour augmenter notre production journalière qui est de 50 tonnes d’huile, pour pouvoir atteindre les 100 tonnes cette année. Car avant la reprise de la raffinerie par le groupe Olam, la production tournait essentiellement autour de 35 tonnes jour», a déclaré le chef d’atelier conditionnement huile et savon, Eric Mboumba Nzoumba.

Il faut dire que c’est l’usine de Lambaréné qui est chargée de réceptionner les huiles provenant de Kango et de Mouila, pour être transformées en produit fini qu’est l’huile de cuisine Cuisin’or et le savon.

Selon Alkesh Dubey, le directeur général de cette usine, cette expansion de la raffinerie n’aura pas pour seul but d’augmenter la production d’huile de palme, mais aussi celle du savon qui, sous la direction est restée à 15 tonnes jour. « Notre production de savon journalier pour l’année écoulée était de 20 tonnes jour. Après cette expansion, nous ambitionnons de doubler cette capacité de production en conditionnement savon», a-t-il expliqué.

Ce dernier a également ajouté que, du fait que la raffinerie tournait 24h/24 et 7 Jours/7, l’agrandissement de l’usine de Lambaréné, procédera à une augmentation de leur effectif après la livraison du chantier qui s’effectuera au cour du mois de février.« Au terme de cette expansion, nous aurons la possibilité d’augmenter notre effectif par des spécialistes dans des domaines spécifiques comme l’informatique et autres, cela de manière significative, et donc de fournir plus d’emplois aux populations de Lambaréné et de ses environ. Nous souhaitons passer de 96 employés à 125. Ce qui serait un plus pour la population ».

La politique de préservation de l’environnement étant toujours une priorité pour le groupe Singapourien, pour ce faire, près de 700 mille dollars ont été investis dans le but d’installer une machine de traitement d’eaux usées provenant de l’usine de raffinage d’huile de palme.«Toute chose qui sort de cette usine, ne doit en aucun cas impacter négativement l’environnement. Considérant cela, nous avons compris qu’il était urgent d’installer une machine de traitement des eaux usées. Toute eau usée qui provient directement de la production est traitée ici avec certains produits chimiques. Et lorsque cette eau aura subit tout un traitement, celle-ci sera compatible à l’environnement et sera aussi bonne que l’eau de l’Ogooué. Pour ce faire, nous avons installé tout un processus de traitement d’eau afin que toute notre équipe, puisse avoir de l’eau potable à leur disposition. Et pour cela, nous avons investi plus de 700 mille dollars pour installer ces facilités qui n’étaient pas là au temps de SIAT», a précisé AlkeshDubey.

Dans le but de former une élite d’ingénieurs de techniciens et d’ouvriers dynamiques et compétents, la direction du complexe industriel de Lambaréné, a décidé de mettre en place un programme de recrutement à la base. « Nous envisageons de prendre bientôt des élèves les plus brillants des écoles du Gabon et des Universités et les emmener ici. Les loger et de faire d’eux, la future élite de cette usine », a conclut le directeur de l’usine

Daisy Ntongono

PARTAGER