Accueil Economie Libre échange : le Gabon ratifie la ZLEC.

Libre échange : le Gabon ratifie la ZLEC.

PARTAGER
Image d'illustration/©DR

Le projet de loi portant ratification de l’accord  de Zone de Libre Échange Continental ratifié le 26 juin 2019 dernier au palais du SENAT  de Libreville, vient d’être confirmé par le Gabon au sommet de l’Union Africaine qui se tient à Niamey au Niger. Le Gabon et la Guinée équatoriale ont déposé leurs instruments de ratification portant à 27 le nombre de pays l’ayant ratifié.

Excepté l’Erythrée, un pays de la corne de l’Afrique, à part les minerais, ne produit pas grand-chose d’exportable,  le reste des 55 pays qui composent le continent Africain soutient le projet de la Zone de Libre Echange Continental.

Un projet adopté le 21 mars 2018 à Kigali au Rwanda, et lancé officiellement le dimanche 7 juillet 2019 à Niamey au Niger,  dans le cadre du sommet de l’Union Africaine qui a vu la participation de 32 Chefs d’Etats.

Le commerce intra-africain est estimé actuellement à 13%, avec la ZLEC, cette contribution devra être portée à 60% d’ici 2022 avec un marché de 1,2 milliard de personnes.

Au cours du sommet de Niamey, la Banque Africaine d’Exportation et d’Importation (AFREXIMBANK) annoncé qu’elle financerait la ZLEC à hauteur de 25 milliards de dollars soit 12500 milliards de francs CFA.

C’est la ville d’Accra, capitale du Ghana, qui devra abriter le siège social du Secrétariat permanent de la ZLEC. Il revient désormais aux autorités gabonaises d’étudier scrupuleusement l’apport commercial du Gabon dans ce vaste marché continental. Un marché qui devra certainement profiter à la Zone Economique de Nkok.

Le lancement officiel de la ZLEC à Niamey au Niger, intervient plus d’une semaine après l’adoption de la feuille de route de la future monnaie unique (ECO) de 15 Etats membres de la CEDEAO à Abuja au Nigéria.

Rufin Martial Oke Nze

PARTAGER