Accueil Economie Gabon: L’octroi des terres pour inciter à l’agriculture : quelle faisabilité ?

Gabon: L’octroi des terres pour inciter à l’agriculture : quelle faisabilité ?

PARTAGER
©DR

Le conseil national d’affectation des terres et le ministère de l’agriculture se mettent d’accord pour le développement de l’agriculture au Gabon. Pour y parvenir, les deux institutions ont récemment eu une réunion de travail à l’issue de laquelle il a été décidé l’octroi des terres au ministère de l’agriculture. Mais comment se passera la répartition?

45.000 hectares de terres attribuées au Ministère de  l’agriculture par le conseil national d’affectation des terres représenté par le Professeur Lee Whyte et les siens au ministère de l’agriculture. Une décision prise de manière collégiale à la faveur d’une séance de travail à laquelle prenait également part le Directoire du géant Olam en plus des deux ministères concernés. Il  faut booster sinon inciter à l’agriculture en vue de l’autosuffisance alimentaire et de la résorption du chômage dont le taux reste assez élevé surtout chez les jeunes. Tenant compte du fait que « le Président de la République nous a demandé de ne plus faire dans les effets d’annonces » comme l’a repris Biendi Maganga Moussavou le numéro un de l’agriculture, le Ministre prenait ainsi l’engagement d’utiliser ces terres pour les besoins exprimés.

 Mais c’est  justement là où se trouve l’inquiétude de plus d’un car beaucoup aimeraient savoir comment se passera le partage  de ces espaces, si partage il y’aura, qui peut en être exploitant ou propriétaire ? S’il est vrai qu’Olam est compté parmi les bénéficiaires, qu’en est-il des coopératives agricoles et des particuliers qui pour les uns veulent se lancer dans cette activité et pour les autres, élargir leurs espaces et diversifier leurs cultures? En somme, quelles sont les critères d’attribution de ces terres ?

Si l’idée en elle-même est pleine de bonnes intentions, le bémol pourrait intervenir à ce niveau. Quoi qu’il en soit, les deux départements ministériels ont fort à faire en vue de la réussite de ce projet dont l’annonce a fortement été saluée par la population.

JB

PARTAGER