Accueil Economie Fisc : Canal + Gabon épinglé

Fisc : Canal + Gabon épinglé

PARTAGER
Canal Box , une entité de Canal+Gabon/DR.

 Installée depuis plusieurs années au Gabon, la filiale de Vivendi Canal+Gabon, propriété de Vincent Bolloré serait en mauvaise posture avec l’administration fiscale gabonaise. A en croire la Lettre du Contient, il lui est  sommée  de payer une ardoise de 19,8milliards Fcfa.

Cette somme a de quoi  faire trembler les patrons de cette filiale de Vivendi au Gabon, à en croire la Lettre du Continent. Cette enveloppe  équivaut à 40 ans d’existence  de résultats  nets du groupe pays

Si le groupe, ne trouve rien à redire sur certains ‘’ajustements’’, toute fois, le groupe que dirige Vincent Bolloré ‘’réfute vigoureusement ce redressement fiscal’’.

Il faut dire que ce redressement ne date pas d’aujourd’hui,  mais de 2016. Seulement, l’administration fiscale a exhumé le dossier, ce qui pourrait donner les sueurs  froides au groupe français. D’autant plus qu’une menace de confiscation de comptes de Canal+ Gabon serait annoncée, indique, La lettre du Contient.

Apparemment très habituée dans les conflits avec le fisc et autres taxes,  Bolloré Transport et logistique, une autre compagnie de l’homme d’affaire français  serait aussi sommée de payer des taxes à l’Office des Ports et Rades du Gabon, OPRAG.  Là aussi, Bolloré Transport et Logistique conteste les deux taxes, dont l’une s’élèverait à 12 millions d’euros soit 7. Milliards 800 millions de Fcfa et l’autre à 400.000 euros soit 260 millions de Fcfa l’année et qui serait censée couvrir les coûts de sécurisation du port, indique La lettre du Contient.

PARTAGER