Accueil Economie Financement des projets : La Finance Islamique peut –elle permettre d’accélérer ...

Financement des projets : La Finance Islamique peut –elle permettre d’accélérer le PRE ?

PARTAGER
©DR.

La question mérite d’être posée, au regard du retard accusé par ce plan dans la mise en place des projets de développement et le financement des infrastructures.

Le Plan de Relance de l’Economie (PRE), est le plan sur lequel repose tout le nouveau programme politique de développement de l’actuel chef de l’Etat, Ali Bongo. Suite au retard pris par ce plan ces dernières années, certains gabonais pensent que la Finance Islamique peut-être, l’alternative pour le financement  des projets de développement dans le pays. C’est en tous cas, ce qu’a affirmé, Ali Akbar Onanga, Président de l’Institut Gabonais de Finance Islamique (Igafi), dans la tribune libre du journal, l’Union du vendredi 15 mars dernier. « Dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique Gabon Emergent (PSGE), du plan de relance de l’Economie (PRE) et face à la raréfaction des ressources financières et à la crise économique de la finance dite conventionnelle, notre pays devrait explorer d’autres sources de financement. A cet égard, la finance islamique apparait de jour en jour comme une alternative inévitable à la finance  conventionnelle » dit –il.

Un point de vue,  qui suscite tout de même quelques  questionnements. A combien s’élèvent les financements reçus par le Gabon ces dernières années par les institutions financières internationales ?  Le retard accusé par le PSGE, est –il lié aux financements ? Des questions qui méritent d’avoir des réponses et qui pourraient permettre d’exhumer les véritables problèmes liés aux financementx du PSGE et du PRE dans le pays.

PARTAGER