Exploitation forestière A quand la mise en place des reformes...

Exploitation forestière A quand la mise en place des reformes pour la régularisation des activités du bois au Gabon ?

181
0
PARTAGER

Ce, d’autant plus que les reformes mises en place depuis 2010 pour diversifier l’économie du pays, n’ont fait qu’accentuer  les difficultés dans le secteur.

La filière bois fait partie des secteurs d’activités où les attentes, en ce qui concerne la diversification de l’économie gabonaise, sont réelles. Mais force est de constater que les tentatives de réformes amorcées, n’ont rien produit de positif, pour permettre au pays d’aller vers la compétitivité. Bien au contraire. Les petits exploitants forestiers, qui n’ont pas pu se lancer dans le processus de transformation du bois, continuent de dévaster les forêts. Ce qui pose un réel problème, car des essences de bois sont coupées et abandonnées  dans la forêt.

Des agissements connus des responsables des Eaux et forêts, mais qui, plutôt de sanctionner les auteurs,  procèdent aux arrangementspar des ententes, contre quelques billets de banque. Résultat: la forêt gabonaise est toujours exploitée de façon abusive.

Que  dire de la responsabilité des riverains. L’intrusion des exploitants forestiers dans la forêt se fait toujours avec la complicité des villageois. Ce sont ces derniers qui les y conduisent. Une fois dans la forêt, ces exploitants  dévastent des centaines d’hectares, et deviennent des chasseurs qui n’épargnent aucune espèce faunique. Au nez et à la barbe des responsables des parcs  nationaux. Là aussi, on soupçonne les premiers de soudoyer les seconds.

Ine fine, le secteur du bois, qui devait permettre une intense activité industrielle, depuis six ans, est toujours dans un stade embryonnaire, alors que des réformes visant à réguler, de façon rigoureuse le secteur, sont attendues.

ADN

 

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE