Accueil Economie Employabilité des jeunes : Engandji rassure les jeunes de l’opposition

Employabilité des jeunes : Engandji rassure les jeunes de l’opposition

PARTAGER
Le ministre du Travail lors de la rencontre/crédit photo; gabonreview.

Une réunion a eu lieu hier lundi 04 juin au cabinet du ministre du travail. La trame de la rencontre entre le ministre Arnaud Engandji et les jeunes de l’opposition a tourné autour des nouvelles dispositions prises.

 Les jeunes de l’opposition sont allés s’enquérir davantage sur les nouvelles dispositions prises par le ministre du travail et de l’emploi, Arnaud Calixte Engandji, ce plus d’une semaine après la circulaire signée par le membre du gouvernement. La rencontre a eu lieu au cabinet du ministre du travail. Comme ordre du jour, éclairer au mieux cette jeunesse sur la manière dont doit être abordé les choses, ce dans l’optique de garantir l’emploi des jeunes.  «J’ai essayé de préciser les choses en indiquant qu’il était ici question d’accepter un certain nombre de réalités. Nous avons de la main d’œuvre étrangère sur le territoire, elle est là pour une raison. Il faut trouver la raison et une fois cela fait, il y aura des bonnes et moins bonnes nouvelles. «Les bonnes sont qu’il faudra récupérer certains emplois pour les nationaux. Les moins bonnes sont que sur certains métiers, il faudra les laisser aux étrangers. Dans ce cas de figure, il faudra trouver le moyen de faire bénéficier cette expertise aux nationaux. Soit par la formation ou l’accompagnement du transfert de compétences», a éclairé Arnauld Engandji.

Il faut dire que la note signée du ministre du travail, interpelait les patrons d’entreprises de s’arrimer aux conditions de la direction générale du travail, dont un certains nombre de documents y relatifs ont été produits.

Aussi, il était question de mettre en lumière certains emplois encore exercés par les non gabonais. D’ailleurs, pour veiller au respect des conditions de travail en république gabonaise, une visite de contrôle sera organisée dans plusieurs entreprises exerçant sur le plan national.

 «Nous avons discuté de l’employabilité des jeunes et nous trouvons cette mesure assez importante et intéressante. Elle permettra notamment aux Gabonais d’intégrer certains secteurs d’activités majoritairement aux mains de la main d’œuvre étrangère», a laissé déclaré Aimé Martial Obiang Mvé, porte parole des jeunes de l’opposition.

PARTAGER