Accueil Economie Crise économique: Les temps deviennent durs pour les sculpteurs

Crise économique: Les temps deviennent durs pour les sculpteurs

PARTAGER
DR.

La crise économique qui continue de sévir dans le pays, n’a pas fini de paralyser l’économie. Après le secteur pétrolier et celui de la petite et moyenne entreprise, ce sont les sculpteurs artisanaux du pays qui commencent  à ressentir cette baisse des activités   et à solliciter l’aide du gouvernement.

Chômage croissant, des entreprises en faillite, et une absence de politique visant la promotion du tourisme dans le pays, le tableau de l’économie gabonaise est sombre. A tel point que les sculpteurs qui arrivaient à écouler leurs marchandises, grâce à la bonne santé économique du pays, sont aujourd’hui dans la détresse.  C’est le cas, notamment, des sculpteurs de la pierre de Mbigou et d’autres produits artisanaux.  

En effet, depuis que la crise économique sévit dans le pays, avec son corolaire de la baisse d’activité, il est devenu difficile d’écouler les produits sur le marché. Les artisans qui résident à l’intérieur du pays ont été contraints de s’installer dans les grandes villes, pour espérer vendre quelques produits. Ceux qui sont restés dans les coins et recoins du pays, en espérant voir des touristes sont désormais dans la désolation totale. « Nous n’avons jamais été aussi  si mal, nos produits ne se vendent plus. Avant la crise, les touristes quittaient la capitale pour venir vers nous, aujourd’hui, c’est devenu difficile. Nous espérons vraiment que le gouvernement pourra nous aider dans ce sens », a indiqué un sculpteur.

La situation est donc devenue difficile pour les sculpteurs gabonais, au gouvernement de trouver rapidement des solutions pour permettre à ces artisans de sortir de cette situation de crise, qui paralyse le secteur de l’artisanat.

PARTAGER