Accueil Economie Contrat d’apprentissage jeunesse : c’est fait avec UBA

Contrat d’apprentissage jeunesse : c’est fait avec UBA

PARTAGER
Les responsables des deux entités après la signature/(c)gabonreview.

C’est le 19 juillet dernier que l’Office national de l’emploi (ONE) et la filiale de l’United bank for Africa (UBA) ont signé un contrat d’apprentissage jeunesse. 5 jeunes ont été admis dans cette entité bancaire pour deux ans renouvelable.

 Débuté il y a plus d’un an déjà, le contrat d’apprentissage jeunesse semble faire son chemin. Après la signature de plusieurs contrats avec des entités du pays, le tour est revenu à l’United Bank Africa d’intégrer le programme. La signature a eu lieu, le jeudi 19 juillet en présence du directeur général de l’Office national de l’emploi et celui d’UBA au Gabon. Ce contrat a permis à 5 jeunes d’adhérer dans cette entité bancaire pour deux ans renouvelable.   .

«C’est pour nous, l’occasion de donner une opportunité à chaque jeune gabonais d’avoir une première expérience professionnelle. Car en tant qu’entreprise, nous embauchons tout le temps et nous sommes exigeants par rapport à l’expérience professionnelle. C’est également notre responsabilité sociétale de donner une chance à chaque jeune», a laissé entendre Etienne Ramba, patron d’UBA Gabon.

Il faut dire que le contrat d’apprentissage jeunesse comme l’a indiqué le DG de l’ONE, Hans Landry Ivala, est un  programme qui peut est ouvert à tous les jeunes diplômés, âgés entre 18 et 35 ans ayant ou pas une expérience professionnelle de moins de deux ans.  «Le but du CAJ est de pouvoir améliorer l’employabilité des jeunes gabonais. Actuellement, sur le marché de l’emploi, le critère d’expérience professionnelle commence à être assez discriminant(…). Or, nous savons tous qu’une expérience professionnelle s’acquière et ne se décrète pas. Donc il faut mettre en place des dispositifs qui permettent effectivement à des entreprises qui ont besoin(…) de personnes expérimentées, de pouvoir ouvrir dans ces mêmes entreprises, des places pour ces jeunes qui viendront acquérir l’expérience professionnelle dans des conditions flexibles», a indiqué  Hans Landry Ivala.

PARTAGER