Budget 2018 : 2688 milliards de fcfa pour relever le pays

Budget 2018 : 2688 milliards de fcfa pour relever le pays

126
0
PARTAGER
DR.

C’est le budget arrêté par le gouvernement  lors du conseil de ministre du 12 octobre dernier.  Il s’équilibre en ressources et en charges à 2688 milliards de fcfa. Un projet de budget dont les principaux chantiers sont  le développement des infrastructures  et l’amélioration des services sociaux.

Le gouvernement gabonais vient d’arrêter  le projet du budget pour l’année 2018.   Arrêté à 2688,8 milliards de fcfa, soit une baisse de 171,2 milliards de  fcfa par rapport à 2017.  Après des mois de troubles sociaux ayant entrainé des pertes de recettes budgétaires, et la trêve sociale  signée  avec les partenaires  sociaux, le gouvernement espère une amélioration des recettes fiscales   et douanière. Pour cette année 2018,  le gouvernement  espère obtenir  1842,6 milliards fcfa de recettes, soit une augmentation de 128 milliards de fcfa. Les ressources de financement et de trésorerie se situeraient à 846,2  milliards de fcfa, très en baisse par rapport à l’année 2017, où elles étaient situées à 1145 milliards de fcfa. «  Il conviendrait de relever les baisses de neuf  milliards neuf cent millions de fcfa (9 9000 000 millions) et huit milliards (8 000 000 000  milliards de fcfa), respectivement sur les charges financières de dettes et de poste « Autres dépenses », ainsi que deux cent millions de fcfa sur les dépenses personnel  » indique le communiqué du conseil des ministres de ce jeudi.

 Et comme il fallait s’y attendre, les dépenses publiques connaissent  une hausse considérable.  Plafonnées, à 2032,7 milliards de fcfa, les dépenses  ont connu une augmentation de 146 milliards de fcfa. En ce qui concerne, les dépenses d’investissements, elles se situeraient à 455,5 milliards de fcfa, soit une augmentation de 11,6  milliards de fcfa, par rapport à l’exercice précédant. Une augmentation, à en croire le gouvernement, liées  à la contre partie  des recettes affectées.  Toute chose, qui commence à susciter les inquiétudes, notamment pour ce qui est l’utilisation effective de ce budget.  

ADN

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE