Apprentissage : Le FIR et la SGEPP signent une convention d’apprentissage

Apprentissage : Le FIR et la SGEPP signent une convention d’apprentissage

190
0
PARTAGER
La photo de famille après la signature de la convention/ pyramidmediagabon.

C’est à l’occasion d’une cérémonie sobre qui s’est tenue  dans l’enceinte de la Société Gabonaise d’Entreposage des Produits Pétroliers et en présence du ministre du Travail et de l’Emploi, qu’une convention d’apprentissage a été signée entre l’ONE, représenté par le FIR ( fonds d’insertion et de réinsertion)  et la SGEPP.

C’est dix sept jeunes, tous de nationalité gabonaise et inscrits à l’Office National de l’Emploi qui débuteront  un stage d’apprentissage au sein de la Société Gabonaise d’Entreposage  des Produits Pétroliers, à partir de ce 1er juin.

C’est le fruit d’un partenariat signé entre la SGEPP et l’ONE, représenté, par le FIR, le fonds d’insertion et de réinsertion. La cérémonie de la signature de cette convention, s’est tenue ce mercredi à la zone d’industrielle d’Owendo, siège social de la SGEPP , en présence du ministre en charge du Travail de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et Technique et de l’Insertion de Jeunes, Eloi Nzondo.

Poignée de main entre les directeurs du FIR et la SGEPP/pyramidmediagabon.
Le ministre Eloi Nzondo, signant la convention/pyramidmediagabon.

A signaler que cette convention entre dans le cadre de la rencontre organisée par l’ONE avec les employeurs, a tenu à préciser le Secrétaire Exécutif du FIR et directeur général de l’ONE, Hans Landry Ivala: « la convention que nous nous apprêtons à signer est la matérialisation des décisions prises lors de la rencontre entre le FIR et les employeurs par l’entremise de l’ONE ayant abouti à la prise de l’arrêté N°0282/MTEFTPIJ, déterminant les dispositions spécifiques d’application du décret N°0100/PR/MTE du 16 février 2016 relatif à la mise en œuvre de l’apprentissage ».  Aussi, a t-i ajouté « ce partenariat permettra à des jeunes gabonais inscrits à l’ONE de bénéficier du contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ) qui est un dispositif visant à l’amélioration de leur employabilité» a t-il expliqué. Et de poursuivre: « Une formidable opportunité pour ces derniers de développer leurs compétences et de disposer d’une première expérience professionnelle ».

En tant qu’entreprise citoyenne dont l’objectif est d’accompagner le gouvernement dans la lutte contre le chômage, le directeur général de la SGEPP,  Alexandre Okouni D’aminulth,  n’a pas caché son satisfaction: «En effet, dans le cadre de la mise en place oeuvre de la politique en faveur de l’égalité de chances, prônée par son Excellence Ali Bongo Ondimba, président de la République, Chef de l’Etat, la SGEPP entend affirmer sa volonté de demeurer un acteur économique solidaire et responsable, résolument engagée au service du développement, économique et social de notre pays ».

A son tour, le ministre Eloi Nzondo, est revenu sur les fondements des conventions de partenariat de l’Office Nationale de l’Emploi: «Ces conventions de partenariat de l’ONE, à travers le FIR signé avec les entreprises ont pour finalité, l’amélioration de l’employabilité des jeunes par des stages de pré-insertions et d’insertions professionnelles». Dans ce processus, a ajouté le membre du gouvernement, « l’Etat s’engage  à garantir à l’employeur la flexibilité au niveau de l’emploi et l’accès à une main d’eouvre qualifiée à moindre coût ».

A noter que la particularité de cette convention réside dans le fait que les frais liés à l’immatriculation à la CNSS, à la CNAMGS  et au suivi administratif des stagiaires sont supportés intégralement par l’entreprise et les différentes formalités sont effectuées par le FIR.

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE