Accueil Economie Amélioration du climat des affaires: Quid de la rencontre entre...

Amélioration du climat des affaires: Quid de la rencontre entre la Banque Mondiale et la CPG?

PARTAGER
Une précédente rencontre entre la BM et la CGP (c)DR.

Dans le but d’améliorer le climat des affaires au Gabon, une
délégation de la Banque Mondiale  s’était entretenue avec la
confédération patronale gabonaise (CPG), afin de trouver des pistes de
solutions pour  régler la question du chômage et voir comment
accélérer la croissance économique. C’était le 6 février 2018 dernier
à  Libreville.

L’économie gabonaise peine encore à relancer de façon effective ses
activités dans l’ensemble du pays.  Et ce, en dépit des reformes
engagées avec la participation des partenaires économiques et
financiers, tel que la Banque Mondiale. En février 2018 dernier,  une
délégation de la Banque Mondiale  conduite par l’économiste
principale  à la  pratique mondiale de la lutte contre la pauvreté en
Afrique, Nadia Belhaj Hassine, s’était entretenue  avec  les
responsables de la CPG,  pour essayer de comprendre les contraintes du
secteur privé gabonais, afin d’établir un programme capable de lever
ces contraintes et permettre une relance effective de l’économie du
pays. Plus de deux mois après cette rencontre, les beaux discours et
promesses de la Banque Mondiale semblent avoir été rangées dans les
tiroirs de l’institution financière.  C’est le moins qu’on puisse
dire, dans la mesure où, les difficultés d’accès aux financements  et
les programmes de renforcements des capacités des jeunes
entrepreneurs, n’ont toujours pas trouvé des solutions idoines.  Quand
bien même, le chef de la délégation de la Banque mondiale, avait
rassuré les patrons d’entreprises que ces questions seront
minutieusement étudiées.
Dans un tel contexte, il clair que la question du  paiement de  la
dette qui freine la croissance économique,  ne pourrait pas  trouver le dénouement favorable, d’ici fin  2018.

PARTAGER