Affaire Santullo : descente musclée du B2 ‘’aux deux tours jumelles’’

Affaire Santullo : descente musclée du B2 ‘’aux deux tours jumelles’’

921
0
PARTAGER
La tour jumelle abritant les services de Séricom Gabon/DR.

  Les problèmes  du patron du groupe Séricom Gabon  avec  l’Etat gabonais ne sont pas prêts de connaitre leur épilogue.  A preuve, ce mercredi 2017, les agents des services de la contre- ingérence, ont fait une perquisition au siège du groupe Sericom, situé au boulevard Triomphal, au lieu appelé communément « les deux tours jumelles ».  

  Les enquêtes diligentées par le parquet de Libreville, pour faire la lumière sur les marchés contractés auprès de l’Etat gabonais, pour la construction des infrastructures dans le pays, par Guido Santullo, patron du groupe Sericom Gabon,  sont entrain de prendre une autre tournure. Après les sorties tonitruantes de l’homme d’affaire italien dans plusieurs médias, et ses nombreuses menaces  de saisir à nouveau les biens appartenant à l’Etat gabonais, ainsi que les recettes issues du  pétrole transitant dans les banques françaises, les deux tours jumelles, construites  par le groupe de BTP Séricom et siège de l’entreprise, viennent de subir une perquisition des agents de la contre ingérence. Ordinateurs, documents confidentiels et autres matériels, auraient été saisis, selon des sources. Les agents qui ont assisté à la scène affirment que  les éléments du B2, n’auraient pas présenté des documents, encore moins un mandat signé du procureur de la République.

La tension est donc montée d’un cran dans cette affaire. Suites aux menaces de l’homme d’affaires, les autorités gabonaises semblent avoir choisi la manière forte, à travers des poursuites judiciaires et le fisc.

L’État conteste  la facture  de 350 milliards de FCFA facturé par Sericom Gabon,  et soupçonne  l’homme d’affaires  d’avoir surfacturé les marchés publics qui lui ont été attribués.

Un bras de fer, qui n’est pas prêt de trouver son dénouement, surtout que d’autres informations laissent entendre qu’une descente a été faite à la base de Séricom à Mayumba, dans la province de la Nyanga, où M. Santullo et son groupe avaient réellement un grand ouvrage : la construction d’un important pont inauguré par Ali Bongo.

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE