Kacky Disco: hommages exceptionnels

Kacky Disco: hommages exceptionnels

567
0
PARTAGER
L'hommage à Kaki Disco, de la GR/pyramidmédiagabon.

Disparu le 3 septembre dernier à Bongolo (Ngounié), la dépouille mortelle de kacky disco, de son vrai nom Antoine Biyamba, a été exposée au gymnase de la garde républicaine puis au stade de Nzeng-Ayong, pour recevoir  des hommages dignes d’un grand artiste. 

 Du coté du gymnase de la Garde Républicaine, c’est des hommages militaires et civils qui lui ont été rendus par ses frères d’armes: l’Association des Epouses des Personnels de la Garde Républicaine et l’Association des Epouses des Personnels de Forces de Défense. L’oraison funèbre lue lors de cette cérémonie  retraçait la vie de ce technicien spécialisé à la mécanique auto, qui intégra l’actuelle garde républicaine en 1983.

…et celui des artistes

Au stade de  Nzeng-Ayong, c’est prêt de 80% des artistes gabonais et ses fans qui sont venus lui dire un dernier au revoir. On comptait parmi ces artistes Arnold Djoud, Hilaron Nguema, Makjoss, Angèle Asselé, l’orchestre Mbala  et bien d’autres. C’était des témoignages poignant que certains ont rendu de lui: « il aimait m’appeler mon petit, je garde de lui un bon souvenir. C’était quelqu’un de très ouvert », a déclaré Arnold Djoud.

Après tous les hommages rendus, un grand concert a été organisé dans un stade de Nzeng-Ayong qui refusait du monde. La dépouille mortelle, après avoir passé une nuit entière, a été conduite sur les terres qui ont vu naître Antoine Biyamba. Où les populations se sont rendus au gymnase de Lebamba, c’est là que la dépouille a été exposée avant l’ inhumation ce samedi. 

Emmanuela Makeghele.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE