Accueil Culture Culture / présentation du calendrier des activités culturelles de cette année

Culture / présentation du calendrier des activités culturelles de cette année

PARTAGER
Le ministre d'Etat en charge de la culture, Alain Claude Bilie Nzé/(c)pyramidmediagabon.

Dans le but de faire de notre patrimoine culturel matériel et immatériel un élément clé de notre développement, à même de contribuer comme d’autres secteurs d’activités, à la production des richesses et à l’épanouissement individuel et collectif, une série de manifestations culturelles est prévue au courant de cette année 2018.

A l’occasion de la conférence de presse tenue ce jeudi, au Musée national, le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze, a décliné le calendrier des rendez-vous culturels de cette année 2018.

La Culture, qui, selon le porte-parole à l’instar des autres secteurs d’activités, est appelé à devenir un élément clé de notre développement, à même de contribuer à la production des richesses et à l’épanouissement individuel et collectif. « Quand l’or et le diamant n’existeront plus, quand le pétrole aura tari et que le manganèse se sera épuisé, il nous restera toujours notre capacité de création et d’innovation qui, elle, sont inépuisables » a-t-il déclaré.

Le calendrier culturel de cette année démarre, en effet, avec le QUIFILMA, qui est une plateforme visant à offrir aux acteurs de la cinématographique, une fenêtre de visibilité et des opportunités pour se familiariser aux ficelles du métier. Lancé il y a deux ans, il devait se tenir chaque année. Mais dans le but de permettre à ces derniers de produire d’autres œuvres, il se déroulera désormais, tous les deux ans. Pour cette édition qui pourrait se tenir dans une capitale provinciale, les autorités souhaiteraient que « le festival soit ouvert aux professionnels et à un jeune public qui pourra participer en proposant des films réalisés à partir de Smartphones ». L’objectif principal étant bien entendu de positionner le Gabon comme une terre de tournage.

Concernant la 14ème édition de la fête des cultures, qui est destinée à la valorisation de notre patrimoine culturel, mais aussi à la promotion de notre vivre-ensemble, par l’intégration des communautés africaines, européennes, asiatiques ou américaines installées au Gabon, selon le ministre en charge de la culture, celle-ci va connaitre deux grandes innovations. « La première, est que la fête des cultures sera célébrée en simultanée dans toutes les capitales provinciales. Chaque province aura ainsi l’opportunité de célébrer ses cultures, mais aussi de magnifier le vivre-ensemble des communautés. Les délégations départementales devraient ainsi séjourner dans la capitale provinciale afin d’y présenter les savoir-faire propres aux différentes localités et aux différents communautés. La seconde étant qu’à la fin de la célébration de la fête des cultures, chaque province devra sélectionner les meilleurs groupes selon des modalités qi seront précisés ultérieurement. Afin que ceux-ci, représentent la province aux manifestations de Gabon 9 Provinces ».

S’agissant de Gabon 9 provinces, qui sera à sa deuxième édition cette année, il sera marqué par la célébration d’un événement qui n’a pas pu se tenir l’an dernier. Il s’agit de la Nuit des Masques. « S’il est indéniable que le Gabon accède à la souveraineté internationale le 17 août 1960, il n’en demeure pas moins vrai qu’une vie sociale et culturelle a préexisté à cette indépendance. C’est donc pour célébrer ce Gabon immortel et profond que nous sortirons nos masques. Les masques ont une vie. Ils ont un langage et leur sortie n’est jamais neutre. La Nuit des Masques marquera donc le lancement des festivités de Gabon 9 provinces ».

Et au titre des célébrations internationales, le salon International du livre de Libreville (SILAL) qui se penchera cette année sur les figures féminines dans la littérature gabonaise, a été retenu. Sans oublier la deuxième édition des Afro descendants qui sera tout aussi suivie.

Daisy Ntongono

PARTAGER