Accueil Accueil Syndicat/Présentation du bureau duSyprocom: Pour plus de dialogue avec la tutelle

Syndicat/Présentation du bureau duSyprocom: Pour plus de dialogue avec la tutelle

PARTAGER
Le directoire du Syprocom/pyramidmédiagabon;

Le nouveau bureau du Syndicat des Professionnels de la Communication, a été reçu en audience le mercredi 7 mars dernier, au ministère de la communication par le ministre de tutelle, Alain Claude Billie By Nze et ses collaborateurs. Au menu, la présentation du bureau  du syprocom.

La situation des journalistes exerçant dans les médias publics est devenue très difficile, ces dernières années. Et afin de mieux relayer les problèmes des agents publics et, dans une moindre mesure, des professionnels de la communication, le nouveau bureau du syndicat des professionnels de la communication, a échangé avec le ministre de tutelle, pour présenter le bureau, mais également pour dissiper certaines rumeurs et fixer  les objectifs du nouveau bureau, pour faire avancer le secteur et améliorer les conditions de travail des professionnels de la communication. Ainsi, considérant le dialogue comme étant la seule arme capable de faire en sorte que le syndicat et le ministère regardent dans la même direction, les syndicalistes affirment être ouverts au dialogue. Et ont cet effet, exhorté le ministre de faire preuve d’ouverture, afin qu’il ait plus de dialogue pour dissiper le climat délétère qui règne actuellement dans certains médias publics.  » Nous sommes ouverts au dialogue, nous voulons vous aider à régler les problèmes du secteur.  » a indiqué le président du syndicat, Jean Olivier  Makaya Koumba. Avant de présenter quelques problèmes à l’origine des mésententes et des disfonctionnements du secteur de la communication.  » Les réformes engagées perturbent le secteur de l’audiovisuel gabonais. Ces reformes ont été faites sans les professionnels de la communication « , a indiqué le chef syndicaliste.

C’est donc des moments difficiles que vivent les professionnels de la communication au Gabon. Le ministre Alain Claude Billie By Nze, conscient de la situation dans laquelle se trouve plusieurs entités de l’audiovisuel dans le pays, a dit être également ouvert à toutes formes de dialogue pour changer les choses, et faire avancer le secteur de la communication. Par ailleurs, il a fustigé le comportement de certains syndicalistes qui veulent souvent profiter, de la tribune qu’offre le syndicat pour manquer de respect aux autorités.  » Je suis un homme de dialogue. Mais je n’accepterai  aucun manque de respect » a lâché le ministre.

Une façon de mettre en garde les syndicalistes contre toute forme de dérives. Ainsi,  pour améliorer les relations et discuter ensemble des problèmes du secteur, le ministre a promis recevoir à nouveau le bureau dans quelques semaines.

ADN    

PARTAGER